Course d'Orientation, VTT, Trail

Trail des Coursières des Hauts du Lyonnais

Hervé
C'est à St Martin en Haut, perché à 700m d'altitude dans les Monts du Lyonnais, que je prends la direction ce dimanche 17janvier au matin. Ce coin sympathique offre une multitude de parcours pour vtt ou course à pied. Arrivé peu avant 8h00, je trouve place sur le parking de la salle des sports déjà bien garni et je file alors m'inscrire sur le parcours du 17km.
parcours.jpg
Les conditions de courses sont assez favorables : température de +5°C, pas de pluie, pas de vent ou léger du nord, en revanche le terrain se dégrade immanquablement, la neige fond, l'eau coule à tout va, les ornières sont gorgées d'eau, le sol est glissant, boueux, neigeux bref tout ce qu'il faut pour partir propre et rentrer trempé et crasseux.
La mise en jambe en guise d'échauffement autour de la salle me laisse perplexe quant à l'usage des mes Turtles, certes la neige est présente mais de façon trop irrégulière, de quoi détériorer les chaînes, mais dans l'inconnue de la suite du parcours (point haut à 800m), je préfère les mettre dans le sac on ne sait jamais.

2010-01-17-001.JPGBientôt l'heure du départ approche, je rentre dans la salle où les dernières recommandations de courses sont faites par l'organisation suivies d'un dernier message adressé en souvenir de Christine Gaussuin tragiquement disparue au dernier Raid du Mercantour en Juin2009, Chrisitine était une habituée des Coursières et membre du Jogging Club de Véranne (Pilat).

Il est 9h00 passé, les 371 coureurs présents se placent derrière la ligne de départ , 247 pour les 17km et 124 pour les 30, le compte est bon.

Dès les premiers hectomètres, je me trouve dans un bon rythme. Je n'ai qu'une crainte, celle de mal gérer mon allure, il faut dire que n'ai plus trop de repère avec ces 2 années de repos forcé.
Rapidement, on quitte les parties goudronnées pour trouver les chemins pentus et enneigés. Mais c'est la gadoue, ça glisse, ça éclabousse, peu de coureurs s'aventure à sortir  des traces au risque de se fatiguer encore plus. 2010-01-17-002.JPGHeureusement, on récupère de bonnes portions  bitumées, moi -qui habituellement n'aime pas trop ça- me refais à chaque fois une petite santé. Mine de rien, on perd pas mal d'énergie à se concentrer et à assurer ses appuis sur ces fichus sentiers instables.

Bientôt arrive le km 9, celui du ravitaillement et de la séparation des 2 parcours. 50minutes tout juste pour cette première partie de course, content mais tout de même inquiet de mon allure, vais-je tenir le coup sans flancher?
Le temps d'engloutir 2 tranches de sauc' et c'est reparti.
Comme je m'y attendais, tous les coureurs devant moi filent sur le 17, juste le temps de jeter un oeil sur la bifurc' du 30km histore de..., mais non pas de regret ça grimpe de suite et en plus aujourd'hui j'en serais  incapable.
profil.jpg
Progressivement, on forme un petit groupe de 10, ça me va bien et m'oblige à garder le rythme. Là où je suis le moins à mon aise c'est sur les parties plates, je n'ai ni la foulée ni la vitesse qui va, et je perds à chaque fois quelques longueurs mais je me reprends dans les bosses. Et là arrive une belle descente. Alors que nombre de mes acolytes se retiennent, je me lâche et ça passe plutôt bien, s'en suit une nouvelle côte et je tente de conserver l'écart. Dans une petite épingle, je vois que derrière le trou est fait, je vais pouvoir terminer sans calculer.
arrivee.jpg

Dernier kilomètre, nous sommes 2 à courir ensemble depuis peut-être 10km, on échange quelques derniers encouragements et puis c'est l'entrée et l'arrivée dans la salle des sports. Une bonne cinquantaine de coureurs est là, quelques applaudissements pour tous les coureurs qui arrivent et se succèdent. Ambiance sympathique!

Finalement,  je ne sais pas encore quel est mon classement mais peu importe, ma satisfaction est celle d'avoir couru les 17km, tenu 1h33 sans ressentir de douleur au niveau du genou, juste une gêne musculaire sur ma cuisse opposée, mais quoi de plus normal??
Allé, avant de rentrer, une bonne soupe pour se requinquer et puis à la prochaine. Il y a un ultra de 102km en Mai toujours au même endroit, alors pourquoi pas??

Bilan course :
  distance pour 430m D+ chrono vitesse
km/h
allure
min/km
1er 17km 1h15 13.6 4'24"
moi 9 km(ravito) 50' 10.8 5'33"
moi (57/247) 17km 1h33 10.96 5'28"

Pour connaitre tous les résultats, c'est par !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires
M

vraiment admiratif de vous voir faire des trails en hiver, trop froid pour moi
récits et photos sympas
bonne préparation pour les futurs défis


Répondre
A

Pourquoi pas ... comme tu dis ! ;-)


Répondre
Y

Hervé le retour ! Vraiment content pour toi . Ultra des coursières en mai, je vois qu'on ne manque pas d'idées et de projets !!

a+


Répondre
O

Hé hé ça sent bon cette histoire :) Tu te fais plaisir, et tu finis carrément bien placé en plus ! Bravo, c'est chouette :)) Et en plus, j'ai fais une sortie de 26kms dans les monts du lyonnais
samedi 16 et je sais quelle galère c'était dans les chemins ! bon allez, on se voit dimanche au RTT :)


Répondre