Course d'Orientation, VTT, Trail

Trail Tetras Lyre 2010 ....dans le brouillard

Hervé

019Pas de bol en ce samedi matin, je regarde par la fenêtre du gîte pour voir la couleur du ciel, et ......ben pas de ciel! La tête dans le coton, et -qui plus est- avec la pluie. Bougre, alors que la météo semble clémente un peu partout dans le pays sauf  dans les Balcons Est du Vercors, je semble déjà convaicu que cette journée sonnera comme un jour sans!!.

Bref, j'essaie de trouver un brin de motivation, faut dire que je ne suis pas non plus dans une forme étincelante : la semaine au boulot a été pénible, pas de sortie entrainement depuis le we passé, une condition physique hasardeuse, quelques douleurs tendineuses.... en somme tous les ingrédients pour réussir une perf' très moyenne!

8h20, je me présente au centre du Tetras Lyre pour récupérer mon dossard, avec la surprise de voir un nombre de participants quasi du double des organisations précédentes, les bruits qui courent disent qu'apparament c'est l'effet Challenge des Trails du sud isère .

005Ma foi, c'est pas tout mais va falloir y aller. Après quelques étirements en guise d'échauffement, c'est l'heure du briefing : on nous annonce quelques portions rendues délicates par la pluie, une modification du parcours pour éviter le retour par les balcons, ce qui réduit le parcours à 35km et 1800mD+, Madame Le Maire nous souhaite bonne chance et nous assure que le paysage est paradisiaque, ....ben ça on la croit sur parole...!

0088h50 le départ est donné. 67 motivés s'élancent sur le grand parcours. Je me positionne en deuxième partie de peloton, j'ai choisi un départ tranquille, et puis inutile de s'affoler ....ça part en côte sur 3 bons kilomètres avec +300mD+, ce qui déclenche le mode marche assez rapidement.

010Petit à petit je rentre dans ma course, j'accroche les foulées d'une féminine dans un rythme qui me va parfaitement bien. Au gré d'une descente, je me lâche et retrouve de bonnes sensations, je craignais quelques douleurs mais celles-ci n'apparaissent pas. Cette bonne impression me donne un coup de peps.

Plus loin j'aborde une longue montée assez roulante mais d'une grande monotonie et toujours dans le brouillard, heureusement je reprends un coureur et décide de rester avec lui, on échange quelques mots..... on est de suite d'accord sur ce point : cette portion est usante . A l'approche de la partie haute de la bosse, on débouche sur la clairière du Ménil, on bascule alors vers le village de Gresse-en-Vercors. Je lâche mon compagnon de fortune et file vers le 1er ravitaillement au pK17 en 2heures tout juste et 850m D+, personne devant moi, personne derrière.....j'ai un peu de marge.

025Petite moyenne mais tout va bien c'était mon plan de route.  Ma chérie est là et m'annonce que je suis autour de la 21eme place. Quelques échanges d'encouragements et c'est reparti.

028A la sortie du ravitaillement le balisage est un peu juste, après quelques hésitations je retrouve la trace. Dans la montée vers le col de l'Allimas, je passe 2 coureurs, qui restent à distance derrière moi. Dans la montée vers la Crête du Brisou j'accélère un peu, le sentier est idéal, rapide et serpentant en suivant la ligne de courbe. A la sortie d'un virage, une patte d'oie et sur la droite un sentier s'élève sérieusement,  c'est celui-ci qu'il faut emprunter. Je vois la marque au dernier moment, un peu chanceux sur le coup, et quelques lacets plus hauts, je n'aperçois plus mes poursuivants, à coup sûr ils ont filé tout droit. Ce fait de course m'encourage et je poursuis la montée tout en courant, je suis vraiment bien en jambe. La crête approche et je dépasse encore 4 coureurs ; Au pointage on m'annonce 15eme et pour moi le plus dur est quasiement fait.

On attaque alors une descente bien délicate, celle du téléski des Alleyrons, toute glaiseuse et bien glissante; On forme un petit groupe de 4 coureurs biens prudents sur ce passage. Arrivés au bas de la piste, on cherche un peu notre chemin, mais rien en vue on emprunte alors la piste forestière.... jusqu'au prochain croisement où là non plus pas de balisage! Cette fois c'est bon, on a perdu la trace. Que faire?

On décide de continuer notre route en descendant vers Gresse, et là on croise  2 féminines elles aussi perdues mais dans le sens inverse du notre ????  Arrivés au village, le 1er ravitaillement est désertique personne pour nous guider, heureusement  le 2d ravitaillement où l'on doit pointer est à quelques centaines de mètres du 1er.

015On file à la Croix de Serre Monnet mais là  personne et pas de balise non plus alors que le parcours passe à cet endroit.  Ça devient inquiétant cette histoire, le coup est dur, on vient de perdre pas loin de 20minutes à tournicoter et pas de coureur.... Ah si, un groupe arrive, ils sont 6 ou 8 et nous disent quoi? "on est perdu" Ah ba bravo 10coureurs c'est pas rien quand même! Là pour de bon je suis sorti de la course, les jambes ne répondent plus et la tête fatigue.

Tant bien que mal, on récupère le ravitaillement et là sans surprise l'organisation nous annonce que nous ne sommes pas les seuls à s'être perdus, mais que fait la police????

C'est vraiment dommage, car malgré le temps perdu, mon chrono est de 3heures au 2eme ravito pK26 avec  une belle remontée au classement, mais qui s'est disloquée en un rien de temps. Tout le petit monde est reparti rapidement,  pendant que moi un léger désabusé, je reste scotché aux assiettes campagnardes.

033Doucement je repars, prends la direction du Col des Deux en cherchant à rester positif. Les 10 derniers kilomètres paraissent longs, toujours autant de brouillard et cette piste monotone que l'on retrouve mais dans le sens descendant. J'ai réduit de façon désoeuvrante ma vitesse de course, la fatigue est bel et bien là -peut-être plus que s'il n'y avait pas eu ce pépin de course- mais que je piétine! Je traverse le ruisseau des Berrièves et attaque la dernière montée, qui mène au village, à l'arrachée en alternant marche et course.

037Encore quelques marches et la boucle est bouclée : 35km/1800mD+  en 4h13 pour une 26eme place/ 67. Déçu forcément, puisque je pouvais prétendre passer sous la barre des 4h avec 10 places de moins, mais bon au vu  de ma forme du moment c'est plutôt encourageant. Pour les autres infos course, c'est aussi par !

Et puis, on va pas en faire tout un plat comme une certaine course à points!! Ceci dit, comme je reste sur un goût  d'inachevé, je compte bien revenir l'année prochaine, déjà pour le paysage paradisiaque que Madame Le Maire a promis et puis aussi pour l'esprit et le dynamisme de l'équipe d'organisation.

085

Le Grand Veymont 2341m

Car le dimanche en guise de décrassage, on s'est offert le Grand Veymon au départ de Gresse-en-Vercors +1100mD+, et avec un peu de soleil ben ça change tout....vraiment!

069le Mont Aiguille 2087m

083en redescendant sur Gresse, avec le Mt Blanc et les aiguilles d'Arves en visue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires
L

Bcp de monde s'est peaumé lors de cette course, mon pote Bernard aussi (1er V3). Belle sortie quand même ;)


Répondre
H


@Lamiricore : tu parles de Bernard Créqui? Un sacré coureur, en pleine bourre, un gars du pays bien sympa!